Nguyễn Khánh Sơn
Naissance d’une association 
(extrait du journal de notre voyage)

J’ai créé cette association à la suite d’un voyage au Viet-nam durant l’été 2002 .
« …Ce voyage n’était pas seulement à but touristique. C’est un retour à la source au bout de 22 ans et j’ai voulu savoir en même temps comment vivent vraiment les Vietnamiens en ce début du 21 ème siècle. Surtout les enfants !
Avec mon épouse, Françoise et mon fils, Silvain (11 ans), nous nous sommes rendus à Ninh-hoa, une petite commune au nord de Nha Trang que je connais très bien (c’est la ville natale de ma grande mère, ma mère).
Ninh-hoa possède de nombreux sites naturels à vous couper le soufle comme la mer, les îles, les montagnes et les rivières à perte de vue.
Ainsi, pendant quatre semaines, nous habitions aux milieux des habitants de Ninh-hoa, nous avons fait connaissance aux voisins, nous sommes devenus amis en quelques jours, nous avons mangé avec eux, nous avons visité leurs maisons ainsi que leur petite commune. Ils nous ont fait connaître Doc Let, une très belle plage aux sable fins et Truong Boi, un cours d’eau où les enfants aiment se retrouver pour nager.
S’il est vrai que quelques-uns s’en sortent « assez » bien, beaucoup d’entre eux vivent encore avec moins d’un « euro » par jour !
Ceux qui sont en âge de travailler se débrouillent comme ils peuvent pour gagner leur vie en faisant des petits métiers sans avenirs.
Et puis nous avons fait connaissance avec les enfants d’un quartier de Ninh-hoa. Ils sont des douzaines en âge scolaire. Notre première question à ces enfants était : « vous êtes en quelle classe ? . La majorité d ‘entre eux nous racontent avec enthousiasme ce qu’ils font à l’école. 
Mais… nous avons remarqué que quelques-uns restent silencieux. Nous avons voulu savoir pourquoi !
Au bout de quelques jours, les autres enfants nous apprennent la situation de quelques-uns uns d’entre eux.
Pour certains, les parents étant au chômage et n’ont pas le moyen de régler les frais de scolarité de leurs enfants (environ 15 euros pour les livres), ces enfants doivent travailler pour les aider à nourrir la famille plutôt que d’aller à l’école.
Pour d’autres, leurs parents sont séparés ou divorcés, ils sont confiés à leurs grands-parents qui n’ont pas plus de moyen pour les nourrir. Ces enfants, aussi, travaillent au lieu d’aller à l’école.
La majorité des familles que nous avons rencontrés luttent pour que leurs enfants aillent à l’école mais elles savent très bien que ceux – ci n’iront pas plus loin que la sixième, faute d’argent.
Toutes ces situations nous ont vraiment touchés.
D’autant plus que ces gosses ont à peine l’âge de notre fils Silvain ! Leur avenir est bien sombre ! … »
Pourtant, il ne faut pas grande chose pour que ces enfants puissent aller à l’école, car ils veulent aller à l’école !
Voilà pourquoi nous avons à cœur de créer une association en rentrant de notre voyage.
Nous sommes conscients que nos moyens financiers sont limités, mais nous sommes convaincus qu’il existe en France d’autres cœurs sensibles qui seront prêts à soutenir le but de cette association !

trở về trang nhà - www.ninh-hoa.com